• Marche et yoga demain

    Ce qu'il vous faut:
    - De bonnes chaussures de marche qui ne craignent pas la boue
    - Des vêtements confortables adaptés à la météo
    - Un petit sac à dos
    - Un coupe-vent
    - De l'eau 
    - Une petite serviette pour vous sécher les pieds avant de remettre vos chaussures car nous revenons pieds-nus sur la plage (ce n'est pas obligatoire mais marcher dans l'eau est excellent).
    - La séance est à partir de 5 euros

    Les autres publications sur le nouveau site:

    http://www.samtosha-yoga.org/

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  
     
     Pour les horaires du mois de juin, vous rendre sur le nouveau site:
     
     

     
     
    Bonjours! Les beaux jours sont là!
     
    Je vous invite à dérouler les images et textes pour découvrir cette nouvelle et belle activité.
     
     
     
     
     
     
     
     
    J'ai l'occasion depuis des années, plusieurs fois par semaine, en toutes saisons, de parcourir les chemins de Gravelines qui sont nombreux et variés comme vous pouvez le constater en images. Pas besoin d'aller loin pour retrouver l'esprit de vacances...l'esprit vacant !
     
     

     
    Comme je trouve ces chemins merveilleux, j'ai envie de les faire découvrir à qui voudra.
     
     
     

    Même si je marche presque toujours sur les mêmes chemins, c'est à chaque fois une remise à jour, un ressourcement, un ancrage, un ralentissement du temps. Après quelques kilomètres, les tensions physiques et psychiques comme par magie disparaissent.  

     

     

     


    Autant il y a de façons de pratiquer le yoga, autant il y en a de marcher. La marche peut être sportive ou méditative selon l'humeur et l'énergie du moment, avec des pauses pour observer, sentir, écouter, tout ce qui nous entoure, approfondir sa respiration, ressentir son corps se délier et se tonifier.

      


    Le maître Zen Rinzaï, Lin Tchi, a dit : "Le miracle c'est de marcher sur terre, non pas de marcher sur l'eau ou sur le feu".  

     


     L'arrivée à cet endroit est toujours magique. "Comment va t-elle être aujourd'hui?"

     Les horaires pourront changer: tôt le matin ou au coucher du soleil...

     

     

     


     Associer le yoga et la marche en nature, c'est l'alliance du souffle, du mouvement, de l'immobilité et de l'écoute. S'arrêter pour s'étirer et respirer en conscience donnera ensuite à la marche beaucoup plus de présence au corps et d'apaisement au mental.

     

     Comme chacun est différent, je propose des séances où la marche sera rapide ou plus lente.  

     
     
     
     

      
        


      Il n'y a pas de tarif pour ces séances. Ce sera au bon vouloir de chacun. 


     


     Marcher en groupe, c'est aussi la relation et la convivialité. Pour ceux qui ne sont pas pressés, nous pourrons au retour pique-niquer ensemble.

     


    Ce qu'il vous faut:

    - De bonnes chaussures qui ne craignent pas la boue.
    - Un petit sac à dos
    - De l'eau
    - Si nous revenons pieds-nus sur la plage (marcher dans l'eau est excellent), prévoir une petite serviette pour se sécher avant de remettre ses chaussures. 




    Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires ci-dessous. Je rajouterai les infos nécessaires.


    Voici un article qui vous dira tous les bienfaits de la marche: http://yoga.eklablog.com/le-yoga-et-la-marche-a385347

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La joie

    La joie est l'antidote de toute peur. La peur intervient si vous ne savourez pas la vie. Si vous savourez la vie, la peur disparaît.

    Soyez positifs et réjouissez-vous davantage. Devenez de plus en plus joyeux, enthousiaste à propos des petites choses, même de très petites choses. La vie est faite de petites choses mais si vous pouvez donner une qualité joyeuse aux petites choses, l'ensemble sera magnifique.

    Aussi, n'attendez rien de grand. Il est vrai que de grandes choses arrivent, mais n'attendez pas que quelque chose de très grand se produise. Cela ne se produit que lorsque vous vivez de petites choses ordinaires, quotidiennes, avec un nouvel esprit, une nouvelle fraîcheur, une nouvelle vitalité, un nouvel enthousiasme. Alors vous accumulez peu à peu et un jour, cette accumulation explose en pure joie.

    Mais on ne sait jamais quand cela arrivera. On doit juste continuer à ramasser des cailloux sur la rive. La totalité devient le grand évènement. Quand on ramasse un caillou, c'est un caillou. Quand tous les cailloux sont rassemblés, soudain, ils deviennent des diamants. C'est le miracle de la vie.

    Dans le monde beaucoup de gens ratent l'occasion parce qu'ils attendent toujours quelque chose de grand. Ce n'est pas possible. Cela ne se passe qu'à travers de petites choses: en prenant son petit-déjeuner, en marchant, en prenant un bain, en parlant à un ami, assis tout seul à regarder le ciel, ou étendu sur son lit à ne rien faire. La vie est faite de ces petites choses. Elles sont la substance même de la vie.

     

    Extrait de ce livre 

     

     http://ecx.images-amazon.com/images/I/51Gp7SwW9rL._SL500_AA300_.jpg

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Assouplissement-du-dos.JPG

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    (Une vidéo a été rajoutée en dessous de l'article).

    Initialement conçu pour s’étirer et faire des pauses entre de longues périodes de méditation assise, les 10 mouvements de la Pleine Consciente de Thich Nhat Hanh sont devenus si populaires qu'ils sont maintenant une partie intégrante de ses retraites. Sur la base de mouvements de yoga et de tai-chi, ces exercices, simples et efficaces, réduisent le stress mental, physique et émotionnel.

    Ces dix mouvements sont conçus pour être facilement accessibles et peuvent être effectuées par des personnes de tous les âges et tous les types de corps, qu'ils soient familiers avec les pratiques ou non. Ils peuvent se faire avant ou après la méditation assise, à la maison, au travail, ou à tout moment lorsqu’on a besoin de se rafraîchir l'esprit et le corps.

    Chaque mouvement peut être répété 3 fois de suite. Il est bon de pratiquer ces mouvements quotidiennement et de préférence avant le repas, idéalement le matin au lever suivi d’un temps de méditation assise.

    Chaque mouvement se déroule en 3 périodes : inspiration, rétention, expiration.

    Sur l’inspiration, tout le corps est tendu pour dynamiser les muscles et les tendons, tonifier les organes et vitaliser tout l’être; la rétention d’air (retenir sa respiration) se fait au bout de l’inspiration et ne dure que quelques secondes, au cours desquelles le corps prolonge le mouvement de tension par un étirement de tous ses membres ; à l’expiration, tout le corps se détend à l’extérieur comme à l’intérieur.

     

    1er mouvement :   

    Départ, en position debout, les pieds sont légèrement écartés (écart égal à la largeur du bassin ou à la largeur des épaules), le corps est souple, les genoux légèrement fléchis, les bras le long du corps. Ceci est la position dite «d’enracinement». Je fais trois respirations conscientes. A la respiration suivante, en inspirant, je lève doucement les bras. Je me laisse guider par mon inspire (position maximale : les bras sont à l’horizontal, les mains dans le prolongement de mes bras. J’expire lentement et j’abaisse mes bras. Autre possibilité si je me sens stressé(e) : à l’expir, j’expulse avec force l’air qui est dans mes poumons et je relâche mes bras d’un mouvement « sec ».

     

    2ème mouvement :

    Je reste dans la même position. J’inspire de la même manière mais il va arriver un moment où je suis au bout de mon inpir…je force mon inspir et je monte mes bras à la verticale, m’étirant comme si je voulais toucher le ciel avec mes doigts. Je  prends conscience de mon corps dans cette posture, de tous les muscles que je sollicite. J’expire tout doucement et je ramène mes bras à la position de départ. Si je me sens stressé(e)…idem.

     

    3ème mouvement :

    Position corporelle identique. Je vais ouvrir ma cage thoracique. Pour cela je peux visualiser mon thorax comme une fenêtre que je vais ouvrir sur la campagne pour faire entrer de l’air frais dans mes poumons. Je pose mes mains sur mes épaules. J’inspire et j’ouvre mes bras les amenant à la position horizontale, mes mains sont dans le prolongement de mes bras, paumes tournées vers le ciel. J’expire doucement et je ramène mes mains sur mes épaules.

     

    4ème mouvement :

    Dans la même position, je vais décrire avec mes bras 2 cercles qui vont embrasser tout le cosmos. J’inspire en amenant mes bras au dessus de ma tête, j’expire je ramène mes bras latéralement (1er cercle). Mes mains se rejoignent et je recommence mais en envoyant mes mains à l’arrière quand j’inspire (sens inverse, 2°cercle). Mes bras sont au-dessus de ma tête, j’expire, je ramène mes bras par-devant moi.

    5ème mouvement :

    J’installe un écart plus large entre mes pieds ; mes mains sont posées sur mes hanches. Je me penche en avant faisant un angle de 90°. Je vais décrire un cercle avec ma tête et mon torse en partant de la gauche, mobilisant mes articulations du cou, du bassin, des genoux (=genoux fléchis), des chevilles. Le corps est comme un compas : la partie inférieure est enracinée dans la terre, se tenant bien stable sur ses deux pieds ; la partie supérieure est au contraire souple, et la tête représente l’autre moitié du compas, à savoir le crayon qui va dessiner le cercle. Ou encore, le corps est telle une fleur de lotus ; les racines dans la boue, la fleur dessine un mouvement circulaire comme une danse autour du soleil. Le poids de mon corps est sur ma jambe gauche : à l’inspire, j’envoie mon bassin en arrière, je décris un premier demi-cercle, le poids de mon corps est sur ma jambe droite, j’expire en envoyant mon bassin en avant, je me retrouve sur la jambe gauche.  Pour la deuxième partie du mouvement, je vais partir en sens inverse : j’inspire bassin en avant, je suis sur ma jambe droite, j’expire bassin en arrière. Je me retrouve au point de départ ; le poids de mon corps sur la jambe gauche.

     

    6 ème mouvement :

    Jambes écartées : J’inspire, je monte les bras à la verticale, m’étirant tout du long. J’expire en me penchant en avant, j’enroule ma colonne vertébrale, vertèbre après vertèbre. Je ne fais pas de violence à mon corps. J’essaie de descendre le plus bas possible. Je respecte mon corps en allant jusque là où je peux aller : peut-être poser mes mains à plat sur le sol. Je remonte tout doucement, je reste tendre avec mon corps.

     

    7 ème mouvement :

    Talons joints, les pieds sont en forme de « V ». Je pose mes mains sur mes hanches. J’inspire, je monte sur la pointe de mes orteils. J’expire lentement, je plie les genoux, mon dos reste droit, je suis toujours sur la pointe des pieds, et je descends le plus bas possible tout en restant souriant(e).

     

    8 ème mouvement :

    Le poids de mon corps repose sur ma jambe gauche, mes mains sont sur mes hanches. Je recherche l’équilibre dans cette position : mon orteil droit me sert uniquement à maintenir cet équilibre. Quand je me sens stable, j’inspire en soulevant le genou droit, pointe du pied vers le sol. Ma jambe droite forme un angle droit avec mon genou, j’expire, je tends la jambe devant moi, pointe du pied tendue vers le sol.  J’inspire, je ramène ma jambe à angle droit, j’expire, je repose le pied au sol. Je déplace le poids de mon corps sur ma jambe droite, j’installe l’équilibre et je pratique de la même manière avec ma jambe gauche.

     

    9 ème mouvement :

    Mouvement identique au précédent quant au postural. Je vais décrire un cercle avec ma jambe droite (travail sur l’articulation de la hanche). J’inspire, je fais un demi-cercle, j’expire je termine le cercle ; ma jambe est à l’arrière. J’inspire en repartant de l’arrière, ma jambe est sur le côté droit, j’expire, je ramène ma jambe par-devant moi, je la pose et je déplace le poids de mon corps sur ma jambe droite pour pouvoir pratiquer avec ma jambe gauche. Le buste tâche de rester droit sans se laisser trop embarquer par le mouvement.

     

    10 ème mouvement :

    L’écart avec mes pieds est plus important. Un pied est mis perpendiculairement à l’autre. Ce mouvement va solliciter mon articulation de la hanche, les adducteurs, le genou, les chevilles, mais aussi mon bras (celui correspondant au pied qui est mis à la perpendiculaire). Je me tourne donc sur le côté. En inspirant, je vais lever mon bras pour envoyer toute l’énergie de ma respiration dans l’infinité du cosmos (main ouverte tendue) tandis que je plie le genou ; à l’expir, je ramène toute l’énergie du cosmos que je diffuse dans mon corps pendant que je me redresse. Je répète 3 fois le mouvement sur la même jambe. Puis, je change de pied, de bras, et je pratique de la même façon, le même nombre de fois.

     

     

    Je reviens à la position d’ « enracinement » du départ. J’apprécie mon corps en étant à son écoute. Je pratique la respiration consciente. Pour finir, je m’incline en signe de remerciement.

     

    Sources : Ici et

    Dix mouvements pour s'entraîner à être présent
    Dix mouvements pour s'entraîner à être présent
    Dix mouvements pour s'entraîner à être présent

     

    Commentaires

     Pam06/10/2014 08:05 

    merci ! et en plus j'adore les illustrations ! bonne semaine à toi et à tous.

     

     Marie-Eve06/10/2014 09:29

    Bonne pratique et semaine Pam! ;-)

     
     

     Marie-Eve05/10/2014 10:08 

    Bonjour Annie!
    Heureusement que tu as mis ton adresse mail car je dois connaitre au moins 6 Annie :-)
    Merci pour ton commentaire!
    Les dessins sont tirés d'un livre anglais. http://www.amazon.com/Mindful-Movements-Ten-Exercises-Well-Being/dp/1888375795

    "La relaxation totale et les dix mouvements de pleine conscience nous mettent à l'écoute de notre corps. Nous apprenons à être doux avec nous-mêmes et à mous donner de l'espace pour comprendre et grandir. En pratiquant de cette façon, notre corps devient un ami et non plus un obstacle à notre pratique. Devenir plus compatissant envers nous-mêmes nous rend plus compatissant envers les autres. Notre façon de marcher, de nous déplacer, de nous asseoir et de nous tenir debout reflète notre état d'esprit. Quand nous nous déplaçons avec grâce, les personnes qui nous entourent se sentent plus légers et plus détendus." Thich Nhât Hanh

    Je rajoute la vidéo en dessous. Gros bisous!

     
     

     annie05/10/2014 08:36 

    Merci Marie-Eve pour ces petits mouvements simples mais, oh combien efficaces pour se calmer, se détendre et revenir à soi. Me connaissant, je ne prendrai certainement pas le temps de tout faire mais si déjà j'en faisais deux ou trois dans la journée, ce serait pas mal ! Le tout c'est d'y penser et bien sûr de le faire !!! Merci pour les petits dessins, en les regardant on peut se remémorer tout de suite l'exercice, car en cas de "besoin pressant de calme" on ne perd pas de temps à tout relire... Amitiés, Annie

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires