• Le psoas: un muscle de grande importance!

    Cet article a été copié à partir de documents écrits en anglais. La correction n'est pas terminée. S'il y a des personnes qui veulent s'y coller, je suis tout à fait d'accord. Possibilité d'utiliser les commentaires à cet usage. Merci! smile

    muscle-de-l-âme (1)

    Peu de personnes connaissent ce muscle mais c’est celui qui donne souvent des douleurs lombaires et force petit à petit par manque d’étirements à se vouter et à marcher comme une personne âgée.

    Pour garder un dos droit et éviter les douleurs dans les hanches et dans le dos, voici 5 petites vidéos très intéressantes.

    Ou ici: https://www.youtube.com/watch?v=4mWJDP92VFw

    Le psoas est un muscle qui part de la hanche, traverse l’abdomen et s’attache profondément sur les cinq vertèbres lombaires. Ce muscle a une prédisposition particulière à devenir tendu puisque son fascia est en continuité avec celui du rein et également en continuité avec le diaphragme.

    Comme l’extension de la hanche devient limitée, la lubrification de la partie arrière de la hanche ne se fait plus  et les phénomènes de dégénérescence s’installent.

    L’usure qui s’ensuit devient parfois tellement importante que les orthopédistes doivent procéder à une intervention chirurgicale, la prothèse totale de hanche.

    Le psoas réagit énormément au stress émotionnel et particulièrement, aux peurs. Les peurs constituent l’émotion négative prédominante à l’heure actuelle sur la planète. De plus, étant donné les postures assises fréquentes dans les divers poste de travail, le psoas ne bénéficiant pas d’étirement sur une base régulière, accumule ces stress et devient rapidement tendu, voir même rétracté.

     

     

    https://www.crossfitinvictus.com/wp-content/uploads/2014/12/psoas_major_and_min.jpg

     

    Le « muscle de l’âme» est l'endroit où se loge la peur et l’anxiété
    C'est le muscle  le plus important car il est crucial pour stabiliser le corps. Il a de nombreuses répercussions sur la mobilité, l’équilibre et la flexibilité. En plus de sa fonction à garder le corps droit et en mouvement, ce muscle est si grand que lorsqu’il est complètement étiré et détendu, la tension libérée améliore la connexion à l’instant présent. Il est essentiel à notre bien-être psychologique et à la santé physique. 

     

    muscle-de-l-âme (1)


    C’est le seul muscle qui relie les jambes à la colonne vertébrale. Il commence à partir de la vertèbre dorsale (thoracique) T12 en passant par les cinq vertèbres lombaires avant d’arriver au fémur. Il affecte la mobilité, l'équilibre structurel, la fonction articulaire, la flexibilité, et bien plus encore.  

    Le psoas a tendance à être tendu à cause d'un style de vie très sédentaire ou des étirements insuffisants.

     Liz Koch, auteur du livre Le psoas , indique que nos psoas "incarne littéralement notre profonde envie pour la survie, et plus profondément, notre désir élémentaire pour prospérer."  

     

    Le muscle diaphragme

    Le diaphragme et le psoas se fixent sur le devant des vertèbres lombaires.
    C’est pourquoi leur crispation peut être à l’origine de tensions lombaires.
    Nous apprendrons à étirer spécifiquement la partie du diaphragme fixée sur le devant des vertèbres lombaires.
    Elle est souvent la zone la plus tendue du diaphragme.
    Que cela fait du bien de pouvoir agir, de pouvoir enfin se détendre dans cette zone si profonde et si souvent siège d’un nœud très ancien !
    Les insertions des muscles diaphragme et psoas sont intriquées. C’est pourquoi ils peuvent former une chaîne de tension : la crispation du diaphragme tend le psoas et réciproquement.
    En stage, on peut tester la relation qui existe entre son diaphragme et chacun de ses psoas. Si besoin, on pratique un étirement conjoint de ces muscles. C’est souvent la meilleure façon de les détendre.

     

    Le psoas: un muscle de grande importance!

    Source des dessins

     

    La chaîne de tension psoas – diaphragme

     

    Le psoas: un muscle de grande importance!La connexion reptilien

    En plus de relier les jambes et la colonne vertébrale, le psoas est reliée au psoas. La respiration est modulé à la membrane, et il est également l'endroit où de nombreux symptômes physiques associés à la peur et l'anxiété manifeste. Koch estime que cela est dû à la liaison directe entre les psoas et la partie la plus ancienne de notre tronc cérébral et la moelle épinière, appelé le cerveau reptilien .

    Selon Koch, "Bien avant la parole ou de la capacité d'organisation du cortex développé, le cerveau reptilien, connu pour ses instincts de survie, a maintenu le fonctionnement de notre base essentielle"La façon dont nous vivons aujourd'hui, se précipitant en permanence, la compétition et la réalisation, a psoas dans un état constant de «combat ou fuite».

     

    Problèmes liés au stress chronique

    Piégé dans un état constant de  «fuite ou combat"  le psoas est déjà stressé au moment de la naissance. Comme le note Koch, "cette situation est aggravée par beaucoup de choses dans notre mode de vie moderne, de sièges d'auto aux vêtements serrés, des chaises et des chaussures qui faussent notre posture, limitent nos mouvements naturels et contractent davantage nos psoas." Ce stress chronique à vie mis sur psoas peut entraîner de nombreux problèmes et des douleurs au niveau du dos, de la hanche, du genou et créée également des problèmes digestifs et respiratoire. 

    Le corps physique n'est pas la seule partie de vous qui souffre d'un psoas chroniquement stressés. Le psoas est beaucoup plus qu'un muscle utilisé pour la stabilité structurelle. Elle influe sur chaque élément de la vie, de la façon dont vous vous sentez, à la façon dont vous regardez le monde, et même la façon dont vous traitez les autres. Une variété de problèmes ont été associés au muscle psoas chroniquement stressé: il peut nuire à votre état émotionnel; il peut avoir un impact de vos relations interpersonnelles; et il peut influencer votre gé contentement de la vie . Un psoas sain est important pour le bien-être émotionnel.

    Suite de l'article en cours de correction

    La peur et le psoas

    Depuis le psoas est étroitement liée à notre «combat ou fuite" mécanisme, la peur peut être sur-représentés dans ceux avec un psoas rétrécies.

    Il est une émotion qui se manifeste dans les moyens les plus insolites et "verrouiller" lui-même dans le corps résultant à la fois la tension physique et émotionnelle. En rétablissant l'équilibre à vos muscles psoas, vous êtes susceptible de libérer cette tension accumulée, qui peut avoir un effet profond sur la libération de la crainte non fondée sur la vie, et donc d'améliorer votre bien-être à la fois physique et mentale. Vous aurez un plus grand sentiment de paix intérieure, avec moins de douleurs musculaires et les entorses.

    La connexion au corps énergétique

    L'allongement et en libérant vos motifs psoas-vous à la Terre, qui est rempli de la guérison et de l'énergie revitalisante, vous permettant ainsi d'équilibrer votre énergie pranique et permettant à vous sentir plus présent dans le moment. Stabilité structurelle adéquate attribué à un psoas sains permet prana de circuler, sans entrave, dans tout le corps, ce qui permet une bonne répartition de l'énergie vitale. Dans le sens physique, lorsque le corps peut bien se soutenir, le mouvement est moins restreinte et nécessite moins d'efforts, vous laissant ainsi plus énergique.

    Ancient Wisdom for Modern Times

     Notre compréhension du psoas est en aucun cas de nouvelles connaissances. En fait, il est plus proche de la sagesse antique qui a été soit perdues ou jetées au fil du temps. Yoga nous montre explicitement que les gourous anciens ont compris l'importance de libérer les muscles psoas contractés. Asanas anciennes de yoga, ou postures, qui sont maintenant pratiquées partout dans le monde, se concentrent sur l'allongement et en relâchant les muscles psoas et restaurer le confort et l'équilibre de l'ensemble du corps. Avec la pratique constante, vous pouvez apprendre comment isoler ce muscle, qui peut être extrêmement utile et la guérison à long terme.

    Le yoga est aussi un excellent moyen de mesurer l'état de santé actuel du psoas. Il y a beaucoup de postures, telles que l'arbre (Vrksasana), qui ne peuvent être correctement atteint si le psoas est contracté. Si vous pratiquez une séance de yoga ou debout pose et se sentir souche soit dans vos genoux ou le bas du dos (ou les deux), puis il ya une bonne chance que vos psoas est rétrécie et a besoin de plus de votre attention.

    Le psoas est un élément important, mais souvent inconnu, muscle qui joue un rôle essentiel dans la santé physique et bien-être mental. L'effet cumulatif de négliger ce muscle est le stress et la tension physique et mentale, qui se manifeste dans notre société que l'anxiété, la dépression, les maux de dos chronique, la douleur au genou, troubles digestifs, problèmes respiratoires, etc.

    Source:
    https://bodydivineyoga.wordpress.com/2011/03/23/the-psoas-muscle-of-the-soul/

    http://www.yogajournal.com/article/practice-section/the-psoas-is/

    A propos de l'auteur

    Brett Wilbanks est un écrivain free-lance avec un grand intérêt dans la santé globale et le bien-être du corps et de l'esprit. Il est un écrivain du personnel pour WakingTimes.com et un jardinier passionné, lecteur, et promoteur de vert vie naturel, respectueux de l'environnement.

    Avertissement: Cet article ne vise pas à fournir des conseils médicaux, le diagnostic ou le traitement. Les opinions exprimées ici ne reflètent pas nécessairement celles du WakingTimes ou son personnel.

     

    © 2015 Waking Times, tous droits réservés. Pour obtenir la permission de réimprimer cet article contacts wakingtimes@gmail.com , ou l'auteur respectif.

    ~~ Aide Waking temps à élever la vibration en partageant cet article avec vos amis et votre famille ...

     

    Source

     

    Le psoas iliaque est un muscle allongé et fusiforme (en forme de fuseau) qui traverse l’abdomen dans le quadrant inférieur et postérieur.Il est constitué de 2 chefs :a) le psoas prend son origine sur la 12ème vertèbre dorsale, les 4 premières vertèbres lombaires et sur les disques intervertébraux correspondants.b) le muscle iliaque, large, aplati et en forme d’éventail, prend son origine au niveau de la fosse iliaque interne.Les 2 se terminent en un tendon commun au niveau du petit trochanter.Lorsque l’on observe l’anatomie, il est intéressant de voir que certains nerfs passent au sein même de ce muscle notamment le nerf crural, entre iliaque et psoas.

     

    2 – À quoi sert-il ?Le psoas iliaque est un muscle puissant car c’est le plus grand fléchisseur de la cuisse sur le bassin.C’est également un faible rotateur externe. Cependant, ses fonctions mécaniques varient selon l’endroit où l’on envisage son point fixe. Il contribue à la fois à la station debout en assurant l’équilibre du tronc et à la marche en permettant la flexion de la cuisse du membre mobile lors de la phase d’appui unipodal.

     

    3 – Qu'engendre la tension du muscle psoas iliaque?Lorsque le psoas est trop tendu, il exerce une tension beaucoup trop importante dans le bas du dos et engendre des douleurs lombaires : il est responsable d'environ 50% des lombalgies. La position couchée sur le dos les jambes allongées devient difficile à tenir longtemps car la douleur s’installe et oblige l’individu à changer de position.Le psoas est également en cause dans plusieurs douleurs abdominales basses.Chez les personnes âgées, il engendre une flexion du tronc vers l’avant. Qui n’a pas déjà remarqué que les personnes âgées ont tendance à marcher de plus en plus courbées vers l’avant. Ce faisant, elles perdent progressivement l’extension de la hanche; font des pas de plus en plus petits et leur équilibre devient de plus en plus précaire. Comme l’extension de la hanche se réduit, la lubrification de la partie arrière de celle-ci ne se fait plus adéquatement et les phénomènes de dégénérescence s’installent.Concernant le nerf crural, nous sommes en droit de nous interroger en présence de cruralgie si nous avons affaire à un problème au niveau lombaire ou une tension excessive des chefs iliaque et psoas comprimant alors le nerf crural.

     

    5 – Rapports anatomiques du muscle psoas iliaque et de son fascia

    En haut : Rapport avec le diaphragme d'où lien avec le stress et la douleur accentuée par la toux.

     

    Chaque côté des lombaires : Rapport avec les reins dont l'émotion en Médecine TraditionnelleChinoise est la peur (besoin de sécurité, peur de perte matérielle, affective...)Rapport avec la chaîne ganglionnaire sympathique lombaire (action sur les viscères)Rapport avec le plexus lombaire (nerf sciatique et nerf crural) d'où sciatalgie et cruralgie.Rapport avec les veines lombaires d'où lombalgie dite essentielle due à la stase veineuse.

     

    Dans la fosse iliaque : Rapport avec le colon (1ère partie et dernière partie), d'où constipation, colon = lien avec conflits familiaux.Rapport avec le nerf crural d'où cruralgie.

     

    6 – Mais, qu'est-ce qu'un facia?Les fascias sont de minces membranes fibreuses et malléables qui constituent une sorte de gaine et enveloppent toutes les structures du corps (muscles et groupes musculaires, os, artères, organes, glandes, etc.).

     

    Exemple : Le fascia entourant les organes de l’abdomen se nomme le péritoine,

    le cœur : le péricarde,

    les poumons : la plèvre,

    le cortex : les méninges etc...

    Ils forment un réseau qui supporte et relie toutes ces structures - comme un filet bien ajusté.

    Leur ensemble est parfois appelé « deuxième squelette » ou « structure subtile ».

    Les fascias sont innervés. Les fibres tubulaires qui les composent servent aussi de voie de circulation au liquide lymphatique. Ils l’acheminent aux vaisseaux lymphatiques, puis aux ganglions.

     

    Que trouve-t-on dans les fascias :- Du tissu conjonctif dense, très riche en fibres au renouvellement lent et à l'élasticité importante : elles peuvent s'étendre jusqu'à 2 fois et demi leur longueur. 60 % de la masse des fascias est     constitué de fibres de collagène : souples, elles servent de charpente aux cellules avoisinantes.

    - Des fibres de réticuline qui participent à la formation des organes lymphoïdes ( moelle osseuse, rate, amygdales, ganglions lymphatiques, thymus) et servent de squelette pour la cicatrisation et la réparation des tissus.

    - Une matrice, substance fondamentale, composée de 70% d'eau et de 30% de colloïde , (substance qui ne peut pas traverser la membrane d'un dialyseur)- Des cellules.

     

     

    7 - Ce qu'il faut retenir sur les fascias

     

    ✔ Ils joueraient un rôle non négligeable dans l'équilibre physiologique et, par conséquent, dans le bien-être psychique. Comme tous tissus vivants, ils peuvent être blessés ou malades.

     

    ✔ La biochimiste américaine Ida Rolf a été dans les années 1930 la première à étudier leurs propriétés, dont leur aspect « plastique » (qui peut garder des empreintes). «Langue du psychisme», ils peuvent garder en mémoire, pendant des années les stress et chocs subits. Tout traumatisme physique, psychologique, ou biologique rétracte et crispe le fascia, altère la qualité de distributionénergétique, sanguine, et perturbe l’équilibre de l’organisme.

     

    ✔ Pourquoi le psoas réagit énormément au stress émotionnel et particulièrement, aux peurs ? Parce que son fascia est relié à celui des reins. Or en Médecine Traditionnelle Chinoise, ces derniers sont reliés au sentiment de la peur. Et par le jeu de réseau entre les fascias, sont également concernés le diaphragme (maîtrise de la respiration respiration, lien avec les lombaires...) et le colon.

     

    ✔ Quand il existe un déséquilibre articulaire, psychique, une crispation ou un durcissement musculaire le fascia subit une contrainte mécanique qui l'oblige à trouver une compensation en provoquant par ailleurs un nouveau déséquilibre.

     

    ✔ Étant donné les postures assises fréquentes dans les divers poste de travail, le psoas ne bénéficie pas d’étirement sur une base régulière, il accumule ces stress et devient rapidement tendu, voirmême rétracté.

     

    ✔ Quand ils perdent leur viscosité, les différents muscles ou parties de muscles n'arrivent plus à glisser aisément les uns sur les autres (une adhérence ressemble à une cicatrice, elle aussi faite detissu conjonctif). Ces problèmes surgissent à la suite de stress, de mauvaises habitudes posturales, de traumatismes (physiques ou psychologiques) ou encore du vieillissement.

     

     

    RÉSULTATS:  Des fascias qui ont perdu leurs propriétés peuvent engendrer divers problèmes comme de la douleur, des spasmes ou des tensions musculaires chroniques, une perturbation du métabolisme du muscle, une gêne articulaire, une mauvaise circulation de la lymphe, ou encore un déséquilibre dans les alignements corporels. Ces problèmes peuvent alors entraîner d’autres conséquences, comme des troubles digestifs, des névralgies, des difficultés respiratoires ou une fatigue générale.

     

    8 - Sur le plan énergétique, voici ce qu'on dit des fascias :* Les fascias constitueraient la base anatomique des méridiens et des points d’acupuncture : Les conclusions des chercheurs de la Southern Médical University tendent à considérer que le réseau de fascia du corps humain peut constituer le substrat physique des méridiens.

    Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont recouru à l’usage d'IRM pour reconstruire les réseaux de fascias en 3D et démontrer qu’ils correspondent aux parcours traditionnel des méridiens.* Ces recherches vont dans le sens des travaux de John Goodhart (chiropracteur) et John Thie (acupuncteur) dans les années 60 qui ont ensemble élaboré le «Touch For Health» (Santé par le Touché), qui est une branche de la kinésiologie. Le principe étant de tester le niveau énergétique d'un méridien par le biais d'un muscle spécifique.

     

    Il existe 12 méridiens principaux et des méridiens extraordinaires dont 2 sont utilisés en kinésiologie. En mettant en commun leur spécialité ces deux précurseurs ont recensés 14 tests musculaires sur 14 muscles précis correspondant aux 12 méridiens principaux et 2 méridiens extraordinaires.

     

    Le psoas est l'un d'entre eux, il correspond au méridien du rein (dont une partie de la symbolique concerne les peurs et comprend deux versus : positif «Je m'abandonne positivement à l'exploration de la vie» / négatif «J'ai peur de la vie».

     

    Personnes ayant participé à cet article : Magalie Palierne (Ostéopathe), Marie-Laure Maget (Kinésiologue), Géraldine Galois (Professeur de Yoga).

     

    http://www.ateliersdubienetre.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=57:psoasiliaque&catid=19:bien-etre-infos&Itemid=45

     

    Sources Site : Passeport santé, université de médecine de Renne, Wikipédia, documentation personnelle de chacune.

     

    http://entrainement-sportif.fr/etirement-psoas.htm

     

     

    Les 14 postures rassemblées ici vont vous guider dans le processus de l’ouverture du bassin car l’aine est l’endroit où notre corps stock toutes les émotions que l`on s’interdit de vivre : aussi bien les négatives que les positives.

    Par Maitri Baraz

     

    Le bassin est la zone du deuxième centre énergétique (Swadhisthana chakra). L’élément de ce centre est l’eau et la planète Lune. Cela pointe sur la gestion des liquides dans notre corps (lymphe, glandes, larmes) et nos états émotionnels. En travaillant sur le muscle ilio-psoas (qui assure le lien entre le bassin et la colonne vertébrale) on detoxifie cette zone et évacue l’énergie stagnante, y compris les mémoires émotionnels. Le bassin est aussi la zone liée à notre famille et enfance. Le travail avec ces postures à long terme peut donc harmoniser vos relations avec les parents, la capacité du pardon, de l’acceptation et de l’écoute.

     

    psoas yoga bassin yoga&vedasLa pratique de ces postures peut nous rendre très émotifs pour un certain temps, cela signifie seulement que la détoxification s’opère. Le corps et le psychisme intègre les impacts de la pratique sous 24h du moment de sa réalisation. Il est nécessaire d’en être conscient et de s’hydrater (boire de l’eau tiède et prendre un bain).

     

    Vous pouvez faire l’enchainement complet une fois par semaine ou intégrer certaines postures dans votre pratique quotidienne. Le bija mantra Om Vam (le son semence du 2ème chakra) peut être chanté au début de la pratique ou mentalement pendant les postures.

     

    virabhadrasana guerrier yoga&vedasVIRABHADRASANA II « la posture du guerrier »

    Vira : héro

    Bhadra : beau

    – le genou plié ne doit pas dépasser l’angle de 90°

    – les paumes tournées vers le bas (cela permet un meilleur ancrage)

    – les pieds sont perpendiculaires l’un à l’autre

    – les deux bras forment une ligne continue horizontale

    – repoussez le sol avec les deux pieds à la fois pour ramener l’énergie vers le centre

     

    durgasana déesse ouverture bassin yoga&vedas

    DURGASANA « la posture de la déesse »

    Durga : Mère Divine, déesse

    – les talons sont orientés vers l’intérieur, les orteils écartés

    – enracinez-vous physiquement et énergétiquement

    – les épaules bien descendues, les bras à 90°

    – le poids du corps au milieu pas trop en avant ni en arrière

    – le cou allongé

     

    trikonasana triangle ouverture bassin yoga&vedas

     

     

    UTTHITA TRIKONASANA « la posture du triangle étendu »

     

    Utthita : extension

    Trikona : triangle

    – les pieds sont perpendiculaires l’un à l’autre

    – repoussez le sol par le pied arrière

    – ouvrez le bassin, augmentez cette ouverture avec chaque respiration

    – dans cette posture imaginez que votre corps n’existe qu’en deux dimensions, aplatissez-vous au maximum

     

    UTTHITA PARSVAKONASANA  « planche latérale »

     

    parsvakonasana ouverture bassin yoga&vedas

     Utthita : extension

    Parsva : lateral

    Kona : angle

    – entrez dans la posture depuis Trikonasana (Triangle)

    – le poids du corps se trouve sur le pied avant et la main mais le pied de derrière est également un point d’appui important, il est perpendiculaire à celui de devant

    – éloignez le genou avec le bras

    –  la tête est tournée vers le haut ou de face

    – ancrez vous et sentez l’énergie produite suite à la pression convergente de vos cuisses

     

    VYAGHRASANA « posture du tigre »

     

    viyaghrasana tigre ouverture bassin yoga&vedas

       Vyaghr : tigre qui se réveille

    – posture dynamique : levez la jambe à l’inspir, le genou vers le front à l’expir

     

    – ouvrez la poitrine à l’inspir, courbez le dos à l’expir

    – les deux bras tendus et perpendiculaires au sol

    – 12 fois à gauche / 12 fois à droite

     

     

    usthasana chameau ouverture bassin yoga&vedas

     

     

    USHTASANA « posture du chameau »

    Ushta : chameau

    – entrez dans la posture en soutenant les lombaires avec les mains

    – les deux cuisses parallèles et verticales

    – les mains sur les pieds, qui sont posés à plat ou fléchis à 90°

    – les épaules détendues, la tête relâchée

    – pour sortir de la posture posez une main après l’autre sur le cœur et relevez vous en ramenant les coudes en avant

     

    EKA PADA RAJAKAPOTASANA « posture du roi pigeon sur un pied »

     

    eka pada raja kapotasana pigeon ouverture bassin yoga&vedas

       Eka : un

    Pada : pied

    Raja : roi

     

    Kapot : pigeon

    – entrez en posture depuis Urdhva Mukha Svanasana (Chien tête en bas)

    – le bassin tourné de face

    – talon arrière pointe vers le haut

    – le pied devant plus ou moins ressorti en fonction de la flexibilité

    – poitrine ouverte, épaules descendues

    – appuyez vous sur les bouts des doigts pour se tenir le plus droit possible

     

    uttanpristhasana lezard posture ouverture bassin yoga&vedas

     

     

     

    UTTAN PRISTHASANA « posture du lézard »

    Uttan : en avant

    Pristh : lézard

    – entrez en posture depuis Urdhva Mukha Svanasana (Chien tête en bas)

    – mains et pied de devant sont parallèles

    – la ligne droite du cou continue celle du dos

    – le pied derrière est sur la pointe

    – vous pouvez aussi vous appuyer sur les coudes à condition de garder le dos droit

     

    konasana angle posture ouverture bassin yoga&vedasKONASANA « posture de l’angle ouvert »

      Kona : angle

      – pieds à 90°, jambes activés

    – avancez avec la poitrine et non pas avec les épaules

    – vous pouvez aussi vous appuyer sur les coudes

     

    IMG_7975web

     

    “JAMBE BEBE”

    – le pied est fixé à l’intérieur du bras fléchi, le coude est tenu par l’autre bras

    –  le mollet est le plus paralel au sol possible

    –  les épaules ouvertes et parallèles au sol

    – “bercez” le pied délicatement vers la gauche et vers la droite

    – en gardant la meme position penchez-vous légèrement en avant à l’expire et déclinez-vous en arrière à l’inspire

     

     

     

    MANDUKASANA « posture de la grenouille »

    mandukasana grenouille posture ouverture bassin yoga&vedas

    Manduk : grenouille

    – le poids du corps sur les coudes et les genoux

    – les chevilles touchent le sol, si possible les pieds se touchent

    – bassin se place bien en avant des genoux

    – attention à ne pas cambrer le dos et préserver les lombaires en gardant les muscles du dos activés

    – la tête relâchée pour étirer la colonne vertébrale en longueur également

     

     

     

    ARDHA SETU BANDHASANA « posture du demi pont »

     

    ardha setu bhandasana posture ouverture bassin yoga&vedas

       Ardha : moitié

    Setu : pont

    Bandha : contraction, tension

    – entrez en posture avec un inspire depuis la position allongée, avec les jambes pliées

    – les pieds et les jambes sont parallèles

    – les genoux sont pliés à 90°

    – tirez le menton vers la poitrine

    – le cou reste détendu

    – exercer Mula Bandha (serrez les muscles du périnée)

     

    ananda ballassent bebe enfant heureux posture ouverture bassin yoga&vedasANANDA BALASANA « posture du bébé heureux »

    Ananda : béatitude

    Bala : bébé

    – attrapez les parties externes des pieds

    – les bras sont tendus

    – la tête et le cou au sol

    – genoux fléchis à 90°, jambes écartées au maximum

    – balancez à gauche et à droite en gardant l’équilibre et en massant le dos

     

     

    supta baddha konasana papillon posture ouverture bassin yoga&vedasSUPTA BADDHA KONASANA« posture du papillon »

    Supta : alongé, couché

    Baddha : relié

    Kona : angle

    – le sacrum bien collé au sol

    – les pieds joints au plus près du périnée

    – si le fait d’approcher les talons vers le périnée fait lever les genoux, ne les approchez pas trop

    – la sangle peut être fixé pour tenir les pieds

    – ouvrez l’aine à chaque expire

    – sortez de la posture doucement en rapprochant tout d’abord les genoux

     

    Yoga&Vedas remercie Sarah Brunel pour les photographies des postures utilisées dans cet article.

    Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/le-muscle-de-l-ame-est-la-source-de-la-peur-et-de-lanxiete.html#sthash.N0n8bCuN.dpuf
    Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/le-muscle-de-l-ame-est-la-source-de-la-peur-et-de-lanxiete.html#sthash.N0n8bCuN.dpuf
    Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/le-muscle-de-l-ame-est-la-source-de-la-peur-et-de-lanxiete.html#sthash.N0n8bCuN.dpuf

    Le « muscle de l’âme» est la source de la peur et de l’anxiété

    Le corps humain est composé de nombreux os dont les mouvements sont essentiellement produits par des ligaments, des muscles, des articulations, et d’innombrables autres éléments mobiles qui composent votre corps, mais le plus important de tous: le muscle psoas major.
    On l’appelle parfois le « muscle de l’âme », car il est crucial pour stabiliser votre corps, et il a de nombreuses répercussions sur la mobilité, l’équilibre et la flexibilité. Ce muscle est si grand que lorsqu’il est complètement étiré et détendu, la tension libérée par le muscle améliore votre connexion à l’instant présent.

    - See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/le-muscle-de-l-ame-est-la-source-de-la-peur-et-de-lanxiete.html#sthash.N0n8bCuN.dpuf
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    marike
    Dimanche 28 Février 2016 à 19:38

    Bonsoir,

    Que pensez-vous d'une ténotomie sur le psoas pour l'allonger, afin qu'il ne frotte plus sur la cupule d'une prothèse totale de la hanche, ce frottement ayant provoqué une bursite. Je souffre beaucoup, douleurs inguinales, dos, genou, sans parler de l'handicap qui va de pair, pour la conduite, l'habillage, marche, coucher, .... Changer la prothèse serait trop lourd comme intervention or que c'est elle qui est la coupable, car elle déborde.

      • gossard
        Lundi 20 Mars à 09:13

        Bonjour Marike,je souffre de la meme chose depuis maintenant quatre ans ,mais maintenant,j ai d autres soucis,des maux de dos ,de fortes diarrhées,je pense que c est mon psoas le responsable!qu as tu fait comme opération?il y a deux possibilités,soit couper le psoas ou refaire la prothése!

         

         

    2
    Lundi 29 Février 2016 à 12:48

    Bonjour Marike

    Réponse de mon ostéopathe:

    Pour la ténotomie du psoas, s il y a un conflit et que l' assouplissement ne suffit pas l'opération est une solution à envisager. Mais faut d' abord une bonne observance avec des étirements !

    3
    marike
    Lundi 29 Février 2016 à 20:48
    Merci beaucoup pour votre réponse. Je vais transmettre votre lien à mon ostéopathe. Elle me fait faire des étirements; votre article est très intéressant et riche. Merci beaucoup.
    4
    pierre
    Vendredi 4 Mars 2016 à 09:45
    Je decouvre peut être unmal recurant et handicapant
    5
    marike
    Vendredi 4 Mars 2016 à 21:27
    Bonsoir. Merci bcp pour votre commentaire et les exercices. J'apprends et je comprends mieux le psoas et ses fonctions.
    Marike.
    6
    JC
    Jeudi 28 Avril 2016 à 12:42
    Il y a plusieures années j ai eu une grosse déchirure du psoas du côté gauche au foot et depuis j ai perdu en puissance, en vitesse eh en souplesse, régulièrement problème de dos et comme des brûlures sur les hanches, que puis - je faire? C est vrai aussi qu émotionnellement bcp de peurs et de souffrances ainsi qu une certaine castration psychologique. Merci pour votre aide
    7
    Samedi 30 Avril 2016 à 10:09

    Bonjour JC. La réponse la plus sage est que d'abord vous alliez consulter.

    Ensuite, ce sera d'être attentif à trouver le juste milieu entre continuer à mobiliser cette partie sensible sans toutefois sentir la douleur. J'ai eu cette expérience avec une tendinite à l'épaule et ça a fonctionné.

    Pour le côté psychologique, les livres de Thich Nhat Hanh seront aidant puisqu'ils abordent nos fonctionnement mentaux et donnent des solutions (mais il y en a beaucoup d'autres)

    En exemple, voici quelques vidéos des derniers enseignements que j'ai pu suivre. Les personnes qui enseignent abordent des exemples de la vie quotidienne et des relations avec beaucoup de simplicité (ce qui peut être déconcertant mais qui apportent malgré tout des réponses très satisfaisantes).

    https://www.youtube.com/watch?v=MYDdA8X-V3o

    https://www.youtube.com/watch?v=8Bn1cw6n7FQ

    https://www.youtube.com/watch?v=WakxpsSQdCE

     

     

      • JC
        Mercredi 15 Juin 2016 à 11:10
        Merci bcp pour votre réponse, j ai été suivi médicalement mais je garde une faiblesse et maintenant je suis blessé intérieur genou droit
    8
    Sandrine frentz
    Samedi 30 Avril 2016 à 11:08

    BRavo pour cet article très eclairant tant en texte qu'en illustrations.

    merci du partage

    sandrine 

      • Sylvius
        Dimanche 15 Mai 2016 à 10:09

        Exactement, cet article et ses illustrations permet de découvrir et prendre conscience de ces muscles dont je n'avais aucune idée. Il est impressionnant de constater les changements possibles au niveau physique et psychique dès lors que l'on peut se relier avec ces muscles qui soutiennent notre Etre dans sa globalité. Merci sincèrement pour le partage de ces enseignements !

         

    9
    Gabriella
    Mardi 3 Mai 2016 à 06:03
    Bonjour je me retrouve dans ce que vous dites sur les problèmes liés au psoas j aimerai faire les exercices de yoga sue vous proposez mais j ai l impression que certains exercices pourraient me faire plus mal que bien...
    10
    Mardi 3 Mai 2016 à 21:36

    Il faut pratiquer pas à pas en respectant ses ressentis. Cependant, je viens de scanner une séance  ici qui pourra préparer les articulations avant de faire celle-ci.

    Bonne pratique! wink2

    11
    Jade
    Mercredi 4 Mai 2016 à 17:27

    Bonjour, je viens de decouvrir votre article , très très intéressant. J'ai un spondylolistesis de grade S1L5 depuis 10 ans; j'ai gardé encore de la souplesse mais actuellement beaucoup moins. Pensez vous qu'en exerçant ces postures de yoga cela améliorera mon etat de sante, est ce risqué? je vais pratiquer la sceance pour preparer les articulations et suivre vos conseils, je vous en dirais des nouvelles. Merci !

     

      • Jade
        Mercredi 4 Mai 2016 à 17:39

        Excusez moi , cest un spondylolistesis de grade I/II L5S1. A bientôt! et merci

         

    12
    Mercredi 4 Mai 2016 à 20:42

    Bonsoir Jade, je ne suis pas médecin, ni kinésithérapeute, ni ostéopathe. J'ai eu des cours d'anatomie pendant ma formation de 4 ans à l'école de yoga mais je n'ai pas vu toutes les pathologies. J'imagine que vous avez déjà eu des conseils de la part de spécialistes.

    Comme j'ai déjà répondu au dessus, il faut être très prudent en commençant par des micro mouvements accompagnés d'une respiration consciente. C'est cette écoute très fine qui vous dira vos possibilités et vos limites. Le yoga est d'abord un état d'être où les postures sont utilisées pour affiner patiemment nos perceptions et nous amener en douceur vers plus d'ouverture.

    Oui, je veux bien de vos nouvelles! wink2

    13
    Mardi 10 Mai 2016 à 13:51

    Angélique, je copie la séance sur Word et vous l'envoie.

     

     

      • Nath
        Mercredi 11 Mai 2016 à 17:11

        Bonjour 

        Je veux bien aussi sous format word. Merci

    14
    Bri
    Mercredi 11 Mai 2016 à 21:03

    Bonjour,

    Très très intéressant. J'aurais aimé l'imprimer.Pourriez-vous me l'envoyer?Merci beaucoup Namasté

    Bri

    15
    Jeudi 12 Mai 2016 à 12:52

    Voilà qui est fait! wink2

      • Bri
        Mercredi 15 Juin 2016 à 14:09

        Jous remercie beaucoup. J,ai une hernie Discale L5-S1, depuis 2 ans,  et grâce au yoga je me soigne . Merci la vie Namasté

         

    16
    Nicole
    Vendredi 13 Mai 2016 à 09:39
    Très intéressant! Je souffre surtout du psoas droit... Peut être parce que j'ai une forte scoliose qui déséquilibre tout le corps. Les exercices de yoga spécifiques m'intéressent beaucoup. Comment les enregistrer? Merci pour votre réponse plutôt par mail.
    17
    Vendredi 13 Mai 2016 à 15:04

    Bonjour Nicole, je vous l'envoie.

    Avis à la population: Pour copier un document internet, il faut simplement ouvrir une page word et faire copier et coller cool

    18
    Sylvius
    Dimanche 15 Mai 2016 à 09:56

    Super article qui vient de me faire comprendre tellement de choses sur mes douleurs physiques et psychiques... Voilà 2 à 3 jours que j'ai pris conscience de ces muscles profonds que je ne connaissais pas. Désormais, je me "connecte mentalement" avec ceux-ci pour me recentrer. Je constate déjà un mieux être incontestable et j'arrive à éliminer des tensions et douleurs ans ton mon corps, je ressens de nouveau l'Energie en moi qui pulse et me fait dire que je suis bien vivante et que je peux influer mes états physiques et émotionnels. Merci, merci, merci !!!!!!

     

    19
    Lupucipia
    Dimanche 15 Mai 2016 à 11:02

    S,ils vous plait ,envozez votre article complet ,ça me interesse vraiment j' ai la frybriomalgie depuis des années pourras m'aider ? Merci

    20
    marike
    Vendredi 20 Mai 2016 à 20:16
    Bonjour.
    Voilà 7 semaines que le chirurgien est intervenu sur mon psoas droit qui frottait sur un prothèse totale de hanche.J'ai récupéré de la mobilité mais je souffre encore beaucoup. Je suis tjrs en arrêt de travail. Le chirurgien pense que je ne suis pas encore en étât de reprendre. Je suis inquiète. Je n'arrive pas à être patiente et sereine. Il se peut que la convalescence soit longue effectivement, mais j'ai parfois l'impression que les douleurs augmentent plutôt que diminuer. Qui peut me conseiller, m'encourager?
    21
    Mercredi 25 Mai 2016 à 11:52
    Cat.

    Votre article est très intéressant... Ce muscle dit"poubelle"  commence à être mis en avant et c'est une très bonne chose. Belle journée. Namasté

    22
    anne
    Dimanche 12 Juin 2016 à 03:26
    Votre article et les commentaires sont extrêmement intéressants pourriez-vous me le transférer par mail afin que je puisse l'imprimer ? J'enseigne également le yoga .vos explications sont claires et enrichissantes. Merci beaucoup
    23
    Jeanne
    Dimanche 30 Octobre 2016 à 16:08
    Jeanne

    Un cousin éloigné vient de m'ouvrir une page spectaculaire de vie et de santé en me donnant votre site.. Je ne savais pas que c'était ce muscle Psoas, dont je n'ai jamais entendu parler!  qui me faisait tant souffrir depuis des décennies. J'ai été opérée de la hanche droite, du genoux gauche.  Il doit être un peu tard pour moi.. je vais avoir 88 ans bientôt.. Mais je souffre tellement que je serais heureuse de recevoir quelques conseils pour faire des étirements ou autre.. Je suis encore valide et bien dans ma tête.. mais je sens que je diminue de plus en plus..Merci à mon cousin de m'avoir donné l'adresse de votre site.. Merci à vous de bien vouloir me donner une réponse.

    24
    thalassa
    Mercredi 18 Janvier à 15:06

    très intéressant ... merci beaucoup ....

    25
    Ludo
    Mardi 7 Mars à 16:08

    Très bonnes explications. Merci pour les éclaircissements.

    26
    DANY
    Mercredi 24 Mai à 13:39
    je souffre depuis 7 mois d'une déchirure du psoas iliaque gauche je suis très limitée dans mes mouvements et je me sens très fatiguée.Pouvez-vous me dire si je peux espérer aller mieux et dans combien de temps? Merci
      • Isa
        Vendredi 15 Septembre à 00:04
        Bonjour dany
        Je viens de lire cette article qui m'a enfin prit concsience de mon problème !! Sa fait 5 mois que he s'ouvre de mon psoas droit et personne n'a décelé mon problème comment avez vous su pour votre déchirure de votre psoas?
        Merci et bon courage pour la suite
    27
    PPLBLS
    Vendredi 2 Juin à 22:21

    Merci pour cette page très complète sur le psoas. Je tenais à vous signaler une petite coquille ici :

    La connexion reptilien En plus de relier les jambes et la colonne vertébrale, le psoas est reliée au psoas.

    Je pense que vous vouliez dire : le psoas est relié au diaphragme

     

    à la suite : les mots remplacés sont entre parenthèses

    La respiration est modulé (à la membrane) par le diaphragme, et il est également l'endroit où de nombreux symptômes physiques associés à la peur et l'anxiété () se manifeste()nt. Koch estime que cela est dû à la liaison directe entre les psoas et la partie la plus ancienne de notre tronc cérébral et la moelle épinière, appelé le cerveau reptilien .

    Selon Koch, "Bien avant la parole (ou de) et la capacité d'organisation du cortex développé, le cerveau reptilien, connu pour ses instincts de survie, a maintenu le fonctionnement de notre base essentielle "La façon dont nous vivons aujourd'hui, (se précipitant en permanence) dans la précipitation permanente, la compétition et la réalisation, (a)  le  psoas () est dans un état constant de «combat ou () de fuite». 

     

    Namasté

     

     

    28
    mimi
    Samedi 17 Juin à 10:41

    merci pour ce bel article je suis tombée il y a 22 ans et personne ne m'a parlé de ce muscle psoas au contraire ne voyant rien aux radios  personne ne comprenait et on m'a prescrit du prozac car cela venait de la tête!!!!!!!!!!!! jusqu'à il y a 5 ans j'ai consulté un ostéopathe qui m"a fait passé une échographie des muscles profonds et j'ai eu des séances de kiné sur gros appareil suisse muni d'un crayon pour des électrochocs dans l'aine et cryothérapie 1 minute pour coaguler le sang suivi de séances sous électricité pour le muscle de la cuisse qui m'a bousillée. j' ai donc abandonné . Faut-il voir un étiopathe ou un ostéopathe ? Qui est le mieux ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    29
    Marike
    Lundi 19 Juin à 11:20
    Il y a 15 mois que j'ai eu une ténotomie sur le psoas au CHU de Marseille pour libérer ce muscle en conflit avec la cupule de la PTH...
    J'ai récupéré des mouvements mais j'ai beaucoup de douleurs au niveau de l'aine, fesse et bas du ventre. Ce qui est le plus douleureux c'est par exemple lorsque j'eternue ou tousse ou bien encore si je trébuche ou que j'accroche par inattention mon pied... ce sont les mouvements "surprise" qui me font bondir de mal. Les sursauts sont insupportables. Mon quotidien est difficile.
    Qui d'entre vous reconnait ces symptomes?
    Merci d'avance.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :