• pommes.jpg   
    C'est uniquement en nous risquant d'un moment à l'autre que nous vivons réellement.

    William James


    Toutes les expériences par lesquelles nous passons nous amènent à comprendre, même si c’est difficile à accepter, que peu importe la voie que nous empruntons dans la vie, il y a toujours des conflits à affronter et à résoudre. Si nous cherchons à éviter tout conflit avec autrui, c’est en nous que nous générerons à un moment donné un conflit toxique. Par ailleurs, si nous réussissons à nous occuper de notre vie intérieure, ce que nous sommes viendra tôt ou tard contrarier ceux qui aimeraient nous voir autrement.

    Quand on est vraiment soi-même, on ne peut répondre aux attentes de tout le monde. Il y aura donc inévitablement des conflits à gérer puisque la visibilité dérange. Cependant, il y a un prix à payer quand on n’est pas ce que l’on est. Si on s’affaire à plaire à tout le monde, une précieuse partie intérieure de soi meurt. Le conflit ne sera plus extérieur, mais intérieur : l’invisibilité dérangera.

    En d’autres mots, chaque jour essayer consciencieusement d’être authentique et résister à la pulsion de glisser sa vérité sous le tapis. Autrement dit, ce que nous sommes en réalité ne doit pas être interdit ni caché juste parce que les autres se sentent mal à l’aise ou ne veulent rien en savoir.

    Nelson Mandela, Gandhi, Sir Thomas More et Rosa Parks sont des exemples légendaires.  Mais point besoin d’être connu pour se mettre à la tâche. Il suffit de dire ce que nous désirons réellement manger au repas, ou quel film nous voulons vraiment voir.

    Mark Nepo

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La plus grande peur au monde est celle de l'opinion des autres.
    Lorsque vous ne serez plus effrayé par la foule, vous ne serez plus un mouton, vous serez un lion.
    Un grand rugissement surgira de votre cœur, c'est le rugissement de la liberté.

     

    Osho

    La plus grande peur
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Asseyez-vous simplement sous un arbre. La brise souffle et les feuilles de l'arbre bruissent. Le vent vous touche, il tourne autour de vous, il passe. Mais ne lui permettez pas de simplement passer à côté de vous; permettez-lui d'entrer en vous et de passer à travers vous.

     

    Fermez juste vos yeux.

     

    Comme le vent passe dans les arbres et qu'il y a un bruissement de feuilles, percevez-vous également comme un arbre, ouvert; le vent souffle à travers vous, pas à côté de vous, mais directement à travers vous.

     

    Le bruissement de l'arbre entrera en vous et vous sentirez que l'air passe par chaque pore de votre corps. Il passe vraiment à travers vous, ce n'est pas seulement de l'imagination, c'est un fait et vous l'avez oublié.

     

    Vous respirez non seulement par le nez, vous respirez aussi par le corps tout entier, par chaque pore, des millions de pores. Si l'on vous permet de respirer par votre nez, mais que tous les pores de votre corps sont fermés, peints, vous mourrez en trois heures. Vous ne pouvez pas rester en vie simplement en respirant par le nez.

     

    Chaque cellule de votre corps est un organisme vivant et chaque cellule respire. L'air passe vraiment à travers vous, mais vous avez perdu le contact. Ainsi asseyez-vous sous un arbre et ressentez.

     

    Au début, cela ressemblera à de l'imagination, mais bientôt cela se transformera en réalité. C'est une réalité que l'air passe à travers vous. Asseyez-vous ensuite sous un soleil levant et percevez non seulement que les rayons du soleil vous touchent, mais qu'ils entrent en vous et passent à travers vous, ainsi vous devenez vulnérable, vous commencez à vous sentir ouvert.

     

    L'ego est la barrière. Vos pensées empêchent de voir qui vous êtes.

     

    Lorsque vous ne vous identifiez plus à votre mental, alors tout peut passer à travers vous. Vous êtes devenus si vaste que l'existence entière est maintenant prête à passer à travers vous, parce que vous êtes prêt.

     

    Ainsi tout l'art d'être religieux (yoga = relié) est de comment se dissoudre, comment se livrer, comment devenir un espace ouvert.

     

    Osho, Extrait de: The Book of Secrets

    Méditation
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Le discernement

    Il est souvent tragique de voir à quel point d'évidence un homme gâche sa propre vie et celle des autres sans pouvoir, pour rien au monde, discerner dans quelle mesure toute la tragédie vient de lui-même et se trouve sans cesse alimentée et entretenue par lui-même.

    Jung

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • « Vous voulez être  heureux ? N’attendez pas qu’on pense à vous, qu’on vous comprenne, qu’on vous aime. Tout le monde a ses préoccupations, ses soucis, et si quelqu’un est près de vous un moment, le moment suivant il sera peut-être pris ailleurs. L’attention, l’amitié, l’amour sont des choses très incertaines, oui, et surtout l’amour. Il peut venir, bien sûr, il peut venir et ne jamais vous quitter, mais ne l’attendez pas. Si vous voulez être heureux, ne l’attendez pas. Et non seulement ne l’attendez pas, mais commencez, vous, par aimer. C’est facile, car l’amour est d’abord là, en vous. Où que vous alliez, quelles que soient les personnes que vous rencontrez, vous avez toujours l’amour dans votre cœur et les possibilités de le manifester ne manquent pas. Il ne s’agit pas d’aimer telle ou telle personne en particulier, mais de sentir l’amour comme une source qui ne demande qu’à jaillir, une énergie rayonnante qui déborde pour se répandre à l’infini. Quand vous aurez découvert que l’amour est en vous, vous n’attendrez plus qu’on vous aime. »

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Une très bonne année pour aimer
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique