• http://cigalemistralavande.c.i.pic.centerblog.net/6f4f04b4.jpg

     

    Méditer* seulement 10 minutes par jour apporte d’énormes bénéfices mais pour y arriver il faut être discipliné. Ce sont à peine 10 minutes assis à ne rien faire et pourtant la plupart de nous, n’avons pas la volonté de le faire au quotidien.

    Source: La voie du guerrier

     

    *Méditer, c'est être attentif

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Mediter.jpg

    La méditation, c’est non seulement la conscience de soi permanente, mais aussi l’abandon permanent de l’ego. La méditation naît de la pensée juste, d’où découle à son tour la tranquillité de la sagesse; et c’est dans cette sérénité qu’est enfin perçue la réalité suprême.

    Si vous trouvez difficile d’être conscient des choses, alors faites l’expérience de noter chaque pensée, chaque sentiment qui naît en vous  tout au long de la journée; notez vos réactions de jalousie, d’envie, de vanité, de sensualité, les intentions cachées derrière les mots, et ainsi de suite.

    Si vous n’êtes pas du tout habité par ces choses là, alors…vous êtes d’une autre planète…

    Si vous notez ces choses chaque fois que vous pouvez, et que le soir, avant de dormir, vous relisez les notes de la journée, en étudiant les faits, en les examinant sans jugement ni condamnation, vous commencerez à découvrir les racines cachées de vos pensées, de vos sentiments, de vos désirs, de vos paroles…

    Le fait de noter fait éclore une conscience intérieure, donne lieu à une coopération entre conscient et inconscient, et tout cela devient à son tour un facteur d’intégration et de compréhension.

    La méditation est le commencement de la connaissance de soi, et sans la méditation, il n’est point de connaissance de soi.

    La méditation consiste à vider l’esprit de toutes les choses qu’il a lui même élaborées, vous vous apercevrez que cela dégage un espace extraordinaire…

    Méditer c’est purger l’esprit de son activité égocentrique donc de sa souffrance, l’esprit cesse d’être contaminé par la société, il n’est plus soumis à aucune influence, ni pressé par aucun désir.

    L’ensemble de tout ce processus  c’est la méditation. La méditation commence avec la générosité du cœur, fleurit dans la bonté.

     

    Extrait de « Livre de la méditation et de la vie » par Krishnamurti

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • « Vous voulez être  heureux ? N’attendez pas qu’on pense à vous, qu’on vous comprenne, qu’on vous aime. Tout le monde a ses préoccupations, ses soucis, et si quelqu’un est près de vous un moment, le moment suivant il sera peut-être pris ailleurs. L’attention, l’amitié, l’amour sont des choses très incertaines, oui, et surtout l’amour. Il peut venir, bien sûr, il peut venir et ne jamais vous quitter, mais ne l’attendez pas. Si vous voulez être heureux, ne l’attendez pas. Et non seulement ne l’attendez pas, mais commencez, vous, par aimer. C’est facile, car l’amour est d’abord là, en vous. Où que vous alliez, quelles que soient les personnes que vous rencontrez, vous avez toujours l’amour dans votre cœur et les possibilités de le manifester ne manquent pas. Il ne s’agit pas d’aimer telle ou telle personne en particulier, mais de sentir l’amour comme une source qui ne demande qu’à jaillir, une énergie rayonnante qui déborde pour se répandre à l’infini. Quand vous aurez découvert que l’amour est en vous, vous n’attendrez plus qu’on vous aime. »

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Une très bonne année pour aimer
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Sentiment et geste - relation entre eux

    "Un lien existe évidemment entre la pensée et l’action : celui qui a une idée souhaite la réaliser. Mais c’est entre le sentiment et l’action que le lien est le plus fort. Pourquoi, quand vous éprouvez de l’amour ou de la colère, ce sentiment se fraie-t-il immédiatement le chemin jusque dans le plan physique ? Que vous le vouliez ou non, vous faites les gestes qui lui correspondent. Aimez quelqu’un, et vous êtes instinctivement poussé à lui sourire, à le caresser, à l’embrasser. Soyez irrité contre lui, et vous devez faire des efforts pour ne pas le foudroyer du regard ou lui donner quelques coups.

    Chaque sentiment se manifeste à travers des gestes déterminés. Et l’inverse est également vrai : ayez l’air d’être émerveillé et vous finirez par l’être vraiment ; faites semblant d’être dégoûté et vous le serez aussi. De même que les sentiments entraînent nécessairement certains gestes, de même les gestes entraînent des sentiments correspondants. Voilà des lois dont il faut être conscient pour en tirer parti dans la vie quotidienne."

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

     

    (Les images sont des cartes offertes par des amies ou élèves. Merci Cristina, Régine, Marie-Claude)

    Sentiment et geste - relation entre eux
     
     
     
    Sentiment et geste - relation entre eux
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Tout doucement les consciences s'ouvrent. Nous sommes de plus en plus nombreux à dire non à la torture en boite. Un tiers des français aujourd'hui refuse d'acheter du foie gras, la moitié sont favorables à une interdiction du gavage.

    Mon petit mot: alors que Noël est sensé célébrer la vie, nous retrouvons sur nos tables beaucoup de cadavres d'animaux dont nous n'avons pas conscience (ou bien nous préférons fermer les yeux) de ce qu'ils ont vécu depuis leur conception avant d'arriver dans nos assiettes.

    Ce matin, j'entendais à la radio les méthodes pour se soulager de nos abus alimentaires en cette fin d'année. Nous sommes malades de trop consommer alors que tant n'ont rien.

    Ce n'est être ni moraliste, ni rabat-joie que de remplir nos assiettes d'alimentation saine, vivante et de toutes les couleurs.

    Message de Matthieu Ricard pour les fêtes de fin d'année
    Message de Matthieu Ricard pour les fêtes de fin d'annéeMessage de Matthieu Ricard pour les fêtes de fin d'année
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire