• Le yoga est un art traditionnel, un art de l’écoute et de la sensibilité

    62397_482274774186_704584186_6759494_4411404_n.jpg

      La séance

    En début de séance, nous nous mettons à l’écoute du corps.  Le corps se présente avec ses tensions et ses zones de détente. Nous accueillons toutes ces sensations sans commentaires ni analyses.  Nous découvrons le corps senti alors que le plus souvent nous nous référons au corps pensé, à une image. Le corps est souvent noué par des tensions musculaires et l’énergie ne peut se déployer librement.

    Par des mouvements et des évocations, dans le corps habité par le souffle, d’autres modalités – légèreté, transparence -  s’éveillent ainsi qu’une détente profonde.

    C’est une exploration tranquille de ce qui est là dans l’instant, sans effort, sans intention de modifier quoi que ce soit ou d’atteindre un but. Dans cette perspective, il n’y a pas de progression possible mais une maturation et des éclaircissements qui peuvent apparaître au fil de la pratique.

     Les postures

    Dans un corps plus délié, nous pouvons explorer les postures traditionnelles du yoga en laissant toute leur richesse s’exprimer. Ce qui importe n’est pas la posture externe mais le ressenti intérieur et l’émergence de lignes d’énergie.

    Dans cette approche,  la posture est vécue d’instant en instant, sans tirer ou pousser le corps. Il ne s’agit pas de maîtriser le corps, mais de le laisser s’exprimer dans de nouvelles situations.  C’est à chaque fois neuf, il n’y a pas de répétition. Le corps peut alors se libérer de vieux schémas de restrictions que sont les mécanismes de défense que nous avons mis en place pour maintenir notre ego.
    Après la posture, dans le silence, nous écoutons l’écho, les réactions dans le corps et une intégration ou réorchestration peut se faire.

       Pranayama

    Dans un premier temps, nous nous mettons à l’écoute du souffle tel qu’il est ; son rythme, sa présence dans différentes parties du corps, à l’extérieur du corps, dans la globalité, dans l’espace. ..

    Ce n’est qu’ensuite que les pranayamas (techniques de respiration) sont abordés. Des énergies plus subtiles peuvent s’exprimer et nous mettre en contact avec notre vraie nature : la tranquillité, la joie.

    Méditation

      Dans notre présence, la posture, abordée sans intention et habitée par le souffle, devient méditation. Il n’y a pas de concentration, ni quoi que ce soit sur quoi se concentrer mais seulement présence.

    Le visage, les sens  

    Le plus souvent, nous ne laissons pas venir à nous les objets (sons, goûts, images…)  mais essayons de les attraper et les retenir. Nos organes des sens sont alors tendus : la peau, les narines, la bouche, les oreilles, les yeux, le cerveau. 
    Par des évocations et une écoute, nous laissons venir vers nous les sensations et les laissons se résorber. Le visage détendu, le cerveau détendu, c’est toute la structure corporelle qui se détend.

     Dans la vie de tous les jours

    Ce qui est expérimenté lors des séances peut se transposer dans notre quotidien. Ce sont tous les aspects de notre vie qui sont touchés. Moins identifiés à nos tensions, à nos conflits, nous sommes moins « collés » aux situations.

    Une plus grande liberté peut apparaître, le monde devient plus spacieux et ouvert.

     

    « Le silence étant présence, et la révélation du yoga ouverture à l’instant, il se peut que, pratiqués libre d’intention, ces exercices fassent résonner leur silence originel, qui n’est autre que notre nature fondamentale. »

    Source

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :