• http://2.bp.blogspot.com/-6f1t1CxBw3c/UBj_Ow8xV1I/AAAAAAAADZE/_JwgjpLL56c/s1600/DSCF2225.JPG

    La méditation de ce matin s'est arrêtée trop tôt. Je donne cours et il me faut regarder l'heure. Je la démarrerai plus tôt la prochaine fois. Élévation, plénitude, bonheur,... ça donne le gout d'y revenir, de s'y consacrer. C'était la méditation de l'expansivité. Nous avons respiré dans les six facettes du corps en laissant chaque partie s'étaler, se déployer, s'ouvrir dans l'espace: dessous, gauche, droite, derrière, devant, au dessus. La pratique juste avant s'était naturellement adaptée aux conditions. Il faisait froid, alors échauffer toutes les articulations, des orteils jusqu'au cou. Mouvements et respiration fluides. Puis les postures. Immobilité habitée par le souffle ami. Être sur le tapis régulièrement à la maison fait que je n'écris plus beaucoup les séances que je donne. Nous partons en voyage sans connaître le chemin, ni le but. Sentiment délicieux de découverte et de surprises. Ça s'étire, s'enroule, s'ouvre, se tord, s'incline d'un côté et de l'autre. La force des pieds, des poignets, du souffle.  Une danse intérieure qui reflète sa vivance.  Magique et jubilatoire. Quand tout est délié, attendri, vibrant, alors s'asseoir sans effort. Ça se dépose et se grandit. Stabilité et ouverture. Toucher les étoiles. Cadeau sans emballage. Sourires complices.

    Sur le retour, la radio dans la voiture diffuse cette chanson. Retour à l'ancrage! smile

    Puisque j'en suis aux grands bonheurs, ce mail d'une élève:

    "Bonsoir Marie! je te demande de bien vouloir excuser mon silence et mon absence des cours.....je suis partie depuis 1mois et demi ! Je te demande de me pardonner de n'avoir pu venir te dire au revoir.....le déménagement a été plus "prenant" que prévu et le temps m'a manqué hélas! cela a été très très fatigant, physiquement et moralement...tes cours me manquent énormément! Je veux te dire combien j'ai apprécié de t'avoir rencontré, le bien-être que tes cours m'ont apporté.....les adhérentes ont de la chance de t'avoir!!!Je te souhaite de continuer encore longtemps! Encore MERCI pour tout! Avec toute mon amitié,bises.   M."

    Merci la vie!

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • " Vivre, ce n'est pas se mettre à l'abri de toutes les difficultés que l'existence peut générer. Vivre, c'est accepter d'être malade, humilié, trahi, rejeté, agressé, et c'est comprendre le sens de ces expériences. Tous les mouvements imprévisibles de la vie sont nos guides : ils nous signalent le chemin, celui de notre présence authentique, de notre vraie réalité, et nous indiquent où nous en sommes de notre ouverture à l'espace libre de la conscience... "
     
    Nicole Montinéri
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Témoignages suite au stage "Rebondir"

    Suite à la 1ère session du samedi 16 mai, j'ai demandé leurs ressentis aux 14 personnes qui étaient présentes. Certaines se sont exprimées oralement. Voici 3 réponses par mail. La 1ère personne vient aux cours hebdomadaires, la 2ème et 3ème me connaissent à travers les séances plein air et stages. Je réponds également en fin d'article sur la question de corriger ou non les postures pendant la séance.

    Merci également pour vos commentaires.

     

     Bonjour Marie-Eve 

    Samedi matin j'ai tout particulièrement apprécié le stage que tu as animé, car :

    - suis plus détendue de stage en stage, comment il va se dérouler : exposé, partage et pratique

    - stage très adapté à mon évolution personnelle depuis le début de pratique de yoga : écouter voie intérieure, connaissance de soi, émotions et moyens pour les cacher ou les étouffer...

    Depuis ce midi, suis en train de mettre en place un changement professionnel remis à plus tard depuis de nombreuses années pour diverses raisons, souhaitant une reconnaissance professionnelle, une évolution ou une reconversion. Le plus difficile est d'aller jusqu'au bout et ne pas s'arrêter au 1er  obstacle et ne pas rester derrière la porte par crainte de l'inconnu...

    Encore faut il savoir ce qui nous correspond vraiment et cela me paraît difficile, nous préférons parfois ne pas bouger pour continuer d'avoir le rôle que l'on a toujours tenu. Et il faut aussi être sûre de ses compétences et rencontrer des gens qui nous  font confiance et nous valorisent, éviter les personnes destructrices. C'est parfois tellement plus simple de ne rien faire...et de laisser passer le temps et donc sa vie !

    Concernant les émotions refoulées, cela a parlé à pas mal de personnes.

    Bref, ce que j'ai retenu c'est que l'on est "responsable de sa vie" et qu'il ne faut pas mettre sur le dos des autres ses problèmes ! Enfin tu l'as beaucoup mieux expliqué mais j'ai au moins retenu cela et au quotidien mieux vaut avoir des phrases simples à se répéter.

    En résumé, j'ai trouvé l'exposé très clair, très intéressant, proche de notre vécu et la pratique très agréable, amenant une belle détente.

    Encore merci. Bises

    ps : un moment génial quand les 3 petites filles sont passées derrière toi et se sont amusées sous l'eau qui coulait de la gouttière, c'était une belle image d'insouciance et de joie de vivre !

    V.

     

    http://lesourirevientdespieds.e-monsite.com/medias/images/fleur-de-lotus-1.jpg         

    Marie-Eve,

     Merci pour ton message et surtout encore merci pour ce moment partagé.
     
    J'ai trouvé l'exposé intéressant, beaucoup de choses faisaient écho à des lectures et / ou à des expériences vécues depuis que je me suis remise, pour mon plus grand bonheur, au yoga. La séance m'a fait beaucoup de bien, j'en ai vraiment profité, et j'en suis ressortie très détendue. Les enchaînements étaient très fluides, c'est ce qui me frappe toujours dans tes cours. Une journée entière de stage, ça m'intéresserait, oui.
    Sinon, ce qu'il pourrait éventuellement manquer, c'est de proposer plus souvent  aux personnes qui n'ont pas encore la souplesse nécessaire pour réussir une posture un peu difficile, ou qui ont une morphologie spécifique, des variantes (comme par exemple, pour les postures en fente avant, avec ma morphologie si je mets la jambe entre mes mains, ça me cisaille le ventre et ça gêne la respiration, tandis que quand je mets ma jambe sur le côté tout va bien) et si possible de passer de temps en temps dans les rangs pour nous corriger.

    Voilà, passe une belle semaine!
    A bientôt!
    A.
     
    http://lesourirevientdespieds.e-monsite.com/medias/images/fleur-de-lotus-1.jpg
     
     
    Bonjour
     
    Je suis très satisfaite de la séance de ce samedi matin ; dès que tu vois que je me réinscris c'est que j'ai aimé.
     
    Tu doses très bien la partie théorie  et la partie "postures" ; la seule chose qui me manque est une correction individuelle de la posture.
     
    Je suis intéressée par une journée d'ailleurs et j' aimerai trouver une semaine de stage pour cet été.
    Bonne journée . A bientôt
    S.
    http://lesourirevientdespieds.e-monsite.com/medias/images/fleur-de-lotus-1.jpg
     
     
    Merci, très sincèrement, pour vos réponses. C'est très aidant et stimulant d'avoir des retours. Le yoga est surtout une histoire de rencontres et de relations où nous nous enrichissons mutuellement.
     
    Ça me fait bien sur très plaisir d'avoir des retours positifs mais également intéressant d'avoir votre ressenti par rapport à la correction des postures.
    A ce sujet, les avis sont nombreux dans les différentes écoles et lignées de yoga.
     
    Je vais donc parler uniquement de moi, de comment je perçois le yoga et les raisons pour lesquelles je ne corrige pas systématiquement.
     
    La finalité du yoga n'est pas pour moi de faire de belles postures. Elles servent avant tout à délier le corps et si elles sont associées au souffle conscient ça va permettre de retrouver un esprit calme. Ce travail sur le physique et l'énergétique est propice pour tenir longtemps et confortablement pendant la méditation finale.
     
    On peut voir aussi les postures comme des petites méditations lorsqu'on reste un peu plus longtemps dedans. Il est préférable de laisser les personnes dans leur intériorité même si la posture n'est pas parfaite plutôt que d'aller les surprendre dans leur silence.
     
    Une autre raison est la connaissance des personnes. Certaines n'aiment pas être touchées. Si la posture est vraiment mal comprise, il m'arrive de prévenir ou de demander la permission pour réajuster. 
     
    Les corps aussi sont tellement différents avec des régions plus ou moins souples pour chacun que corriger une posture, pour beaucoup, deviendraient une souffrance. Lorsque par exemple les personnes sont âgées et nombreuses,  il n'est pas possible d'aller corriger tout le monde.  Le yoga invite surtout à privilégier l'écoute. Je guide avec la voix et chacun sent ses possibilités et ses limites.
     
    Dans les cours hebdomadaires, il arrive, lorsque je connais les personnes depuis quelques mois et que je vois qu'elles peuvent aller plus loin, d'aller vers elles pour des ajustements car parfois, c'est simplement qu'elles ne sont pas conscientes de leur positionnement.
     
    Dans les stages, je ne connais pas tout le monde et donc les réactions de chacun, alors je corrige uniquement si je vois que la personne peut se faire mal. La plupart du temps je le fais verbalement. Dans les stages, je ne propose pas des choses très compliquées ou je laisse le choix entre plusieurs postures car certaines personnes viennent découvrir le yoga pour la première fois.
     
    Enseigner le  yoga demande un ajustement permanent en fonction de publics tellement différents et de moi aussi, de comment je me sens à ce moment là.
    Je reconnais qu'en tant qu'élève j'ai pu aussi avoir les mêmes ressentis que vous. Nous avons été tellement conditionnés à la forme, à l'apparence, au résultat que ça peut être déstabilisant qu'un prof vous laisse autonome avec votre propre vécu. Ça interroge. Et ça tombe bien car justement le yoga nous invite à la profondeur, à la connaissance de soi et du Soi!  *:) Heureux
     
    Belle semaine à vous et à très bientôt! Merci encore!
    Bises,
    Marie-Eve
     
    http://lesourirevientdespieds.e-monsite.com/medias/images/fleur-de-lotus-1.jpg
     
     
     
       
    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • http://4.bp.blogspot.com/--4XYTwWRhqc/TWb_TnUr-SI/AAAAAAAAAHE/pJ-b2F6XGE4/s1600/Posture+de+l%2527arbre1000.jpg

     

     

    Description :

    En expirant prendre un appui ferme sûr, par exemple, le pied droit, replier la jambe gauche et ramener le pied gauche en appui sur le haut de la cuisse droite au dessus du genou. La pointe du pied est vers le bas et le talon est légèrement en dedans vers l'avant. Il est possible également de mettre le pied de la jambe repliée, au niveau de l’aîne, comme en demi lotus.

    Les mains peuvent prendre Anjali Mudrà (paumes de mains jointes), ou bien les bras tendus vers le bas légèrement sur les côtés avec les mains en Jnana Mudrà (index et pouce se touchent)

      Les yeux fixent un point dans l'espace, ou bien s'il y a des difficultés d'équilibre, on peut s'approcher d'un mur :

    - soit de face pour fixer un point sur le mur, ce qui amène plus de stabilité.
    - soit carrément de côté avec un bras qui peut s'appuyer pour garder l'équilibre
        (prendre alors la posture avec les bras tendus vers le bas sur le côté)

    La fixation oculaire est très importante, elle est un véritable appui pour l’équilibre. Le pied d’appui doit être le plus décontracté possible, il faut comme l’indique le nom de la posture s’enraciner au sol. Une autre astuce est de considérer que l’on tient également par le haut , à l’aide d’un point au dessus de la fontanelle.

    Dans tous les cas il ne faut pas hésiter à bien se redresser et à mettre le cœur en avant, de plus il faut exercer Mulà Bandha et voir l'axe relier la base à la fontanelle.

    Le souffle doit être le plus fin possible, quasi inexistant, il faut rester au minimum 3 minutes de chaque côté, puis augmenter le temps progressivement jusqu’à ressentir que l’on passe un cap, après il est possible de s’engager jusqu’à un Gatikha de chaque côté.

    Enfin s’essayer les yeux fermés. Dans un premier temps on peut fermer juste un œil celui de la jambe repliée, puis les deux.

      Symbolique :

    Dans un premier temps, loin de pacifier la pensée, cette posture amène au contraire une activité accrue du mental. Il faut chasser fermement tous divertissements et augmenter la concentration sur le point de fixation oculaire, et augmenter la concentration de l’équilibre.

    Cette posture ramène à l’indifférence vis à vis de l’environnement  immédiat, elle induit un grand recul et à la fin une pacification du mental. Elle concerne le centre du cœur qu’elle purifie. C’est une grande posture du Yoga.

    Source du texte

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique